Investir dans l’immobilier neuf et défiscaliser grâce à la loi Pinel

27 avril 2020

La loi Pinel est un dispositif qui permet de bénéficier de réductions d’impôt lors d’un investissement dans l’immobilier neuf. Ce dispositif a été soutenu par plusieurs gouvernements successifs. Passons en revues les avantages d’un investissement en Pinel, et les critères à remplir pour bénéficier de ces avantages.

 

Le fonctionnement de la défiscalisation avec la loi Pinel

 

Au même titre que la loi Malraux et la loi Censi-Bouvard, la loi Pinel est une loi de défiscalisation immobilière. Étant l’une des plus connues, cette loi a été mise en place par Sylvain Pinel en 2014, ministre du logement à l’époque. La loi concerne un investissement locatif dans de l’immobilier neuf. Elle permet à tout investisseur qui s’engage à mettre son bien neuf en location durant une certaine durée de profiter d’une réduction d’impôt.

 

L’objectif de cette mesure est d’encourager les initiatives de construction de logements neufs car nous savons que ces logements respectent de nouvelles normes qui imposent de construire des logements plus écoresponsables et thermiquement performants.

 

Parallèlement, les locataires peuvent bénéficier de logements plus que décents. C’est logiquement que ce dispositif à été prolongé jusqu’en décembre 2021 par le gouvernement Marcon.

 

Défiscaliser jusqu’à 63 000 €

 

Les économies d’impôt réalisées grâce à l’investissement neuf en Pinel viennent directement en déduction des impôts sur le revenu. Ce n’est pas la base imposable qui est réduite. Les réductions d’impôts sont calculées en pourcentage de la valeur du bien. Les pourcentages peuvent être de 12%, 18% ou 21% du prix du bien.

 

Le premier critère d’éligibilité est de s’engager à mettre le bien en location durant une certaine durée. Cette durée va déterminer la réduction de vos impôts.

Cette mesure de défiscalisation permet à un investisseur locatif d’économiser jusqu’à 63 000 € en 12 ans. Soit 5 250 € par an.

 

La défiscalisation avec la loi Pinel Outre-Mer

 

La loi Pinel Outre-Mer s’établit sur un fonctionnement similaire même s’il y a quelques différences. Les pourcentages de défiscalisation vont jusqu’à 23%, 29% et 32% en fonction de la durée de mise en location. Mais si vous investissez en Outre-Mer alors que vous résidez en métropole, il faudra faire attention à l’état du marché et mettre en place une excellente gestion locative car le bien sera géographiquement très éloigné de votre lieu de résidence.

 

Conditions à remplir pour bénéficier de la défiscalisation avec la loi Pinel

 

Les conditions concernant le propriétaire

 

Il y a plusieurs critères à remplir afin d’entrer dans le cadre du dispositif Pinel. Il faut être résident fiscal Français. Les expatriés Français sont exclus sauf ceux ayant investis en Pinel avant leur départ. Ces derniers peuvent continuer à bénéficier des avantages de la réduction d’impôt.

 

Les conditions concernant le bien

 

L’investissement en Pinel ne s’applique qu’à deux logements maximum par foyer fiscal. Il doit remplir les conditions ci-dessous :

  • Le bien doit être neuf ou en VEFA (Vendu en l’État Futur Achèvement).
  • Respecter à minima la RT 2012 ou BBC 2005
  • Être situé en zone tendue : A bis, A et B1
  • La valeur du bien ne peut dépasser 300 000 € et le prix plafond est de 5 500 €/m2

 

Les conditions concernant la location

 

Vous devez vous engager fermement à louer le bien pendant 6, 9 ou 12 ans. La location doit débuter dans les 12 mois suivant la livraison du bien. Une fois l’engagement terminé, vous êtes libre d’emménager dans le bien ou de le mettre en vente pour en faire une plus-value.

 

 

Financer l’achat de son bien immobilier

 

Vous vous êtes enfin décidé à acheter un bien neuf ? La question du financement s’impose alors.

 

Investir en fonds propres ?

 

Les taux bas ont encouragé des milliers de Français à se lancer dans l’achat immobilier. De ce fait, les prix de l’immobilier ont flambé dans certaines zones. Notamment à Paris où on atteint des niveaux records.

 

Mais si vous avez une situation financière pouvant vous le permettre, l’achat immobilier au comptant a certains avantages. Cela vous évite de payer certains frais annexes au prêt immobilier, des intérêts et des frais de garantie.

 

De plus, vous vous laissez une option intéressante pour emprunter afin de financer un autre projet. Admettons que vous souhaitez réaliser un deuxième investissement locatif, ou financer les études de vos enfants. Vous pourrez emprunter plus facilement car vous n’aurez pas de prêt immobilier en cours. Votre capacité d’emprunt sera plus élevée et vous aurez plus facilement la confiance de la banque car vous avez déjà réussi un premier investissement.

 

 

Financer l’achat d’un bien neuf par un prêt immobilier

 

Si vous ne disposez pas du capital nécessaire pour investir dans le locatif neuf, passez par un prêt immobilier !

 

Mais avant tout, il est important de bien choisir son interlocuteur surtout quand on sait que les banques durcissent leurs critères d’octroi en 2020.

 

Un courtier immobilier est un intermédiaire idéal pour trouver un financement sans avoir à passer des dizaines d’heures en banque pour négocier un prêt immobilier.

Ils font jouer la concurrence entre les banques pour vous obtenir l’offre de prêt la plus adaptée à votre projet et votre profil emprunteur. En plus, ils négocient votre taux et vos conditions. Pour vous éviter des frais supplémentaires, il existe des courtiers comme Pretto qui vous fournissent un accompagnement gratuit de la simulation de votre prêt immobilier à la signature chez le notaire.